Stéphane DIAGANA répond à vos questions et partage ses bonnes pratiques sur la récupération !
Posez vos questions au recordman mondial du 400m haies et grâce à ses conseils, améliorez votre récupération après l'effort.

Même en ayant quitté le sport de haut niveau, je pratique aujourd’hui le sport loisir avec l’envie de bien faire les choses pour ma sécurité, ma performance, mon bien-être et ma satisfaction. Après chaque séance, l’organisme a besoin de se reconstruire pour être encore plus solide, encore plus fort. Mais aussi être à même de pouvoir envisager de nouvelles phases d’entraînement dans un quotidien souvent déjà bien chargé. C’est pour cela que la récupération est essentielle. Elle doit être optimisée et s’appuyer sur trois piliers : le sommeil, l’hydratation et la nutrition.

La récupération n’est donc pas seulement l’affaire des sportifs de haut niveau. Elle l’est aussi pour les millions de sportifs réguliers qui cherchent eux aussi à optimiser leur performance tant sur un 5km que sur un marathon. 

Immédiatement après une grosse séance d’entrainement, dans les heures qui suivent,  je vous conseille de consacrer autant d'attention à votre récupération que celle que vous avez consacrée à votre séance. Votre corps continue à travailler intensément mais en silence, pendant ces quelques heures…  

Stéphane DIAGANA

Posez votre question
à Stéphane Diagana
You must have Javascript enabled to use this form.

LORIS, Nutrition, 05/09/2016

Bonjour,

Sportéus est elle aussi une boisson adaptée pour les enfants ?

J'ai un fils de 8 ans qui pratique plusieurs sports en club
Pour sa récupération est ce utile ou conseillée ?
Si oui a quelle fréquence ?

Merci pour votre retour

Cdt

Xavier ROUX

Bonjour,

Sportéus de Lactel est une boisson enrichie en protéines, ce produit est recommandé pour les personnes ayant une activité sportive régulière et pesant plus ou moins 50 kg (un profil plutôt adulte).

Votre enfant à 8 ans, prendre Sportéus occasionnellement (1 fois par mois par exemple) peut se faire sans souci, mais comme noté dans une réponse précédente : un grand verre de lait suffira largement pour couvrir ses besoins énergétiques !

Stéphane


anthyme, Sportéus (composition, utilisation, …), 15/08/2016

anthyme agé de 9 ans, pratiquant 3 fois 1h30 de natation dans le groupe competiteur, 2 seances de 1h d'escrime et 1h d'entrainement course et tir par semaine est ce que sporteus peut lui convenir et l'aider a son age?
Sachant qu'il entre au college, et donc il dejeunera a partir de septembre a la cantine
Merci d'avance

Très joli programme pour Anthyme ! Des semaines bien remplies où effectivement ses dépenses énergétiques doivent être importantes !

Sportéus de Lactel est une boisson enrichie en protéines, la prise de Sportéus dépend donc du poids du sportif et de sa pratique plus ou moins régulière. Sportéus est recommandé pour les personnes ayant une activité sportive régulière et pesant + ou – 50 kg (profil plutôt adulte).

Si votre enfant est en-dessous de ce poids, prendre Sportéus occasionnellement (1 fois par mois par exemple) peut se faire sans souci mais un grand verre de lait suffira largement pour couvrir ses besoins énergétiques !

Stéphane


iker, Récupération, 15/07/2016

Bonjour,

Je voudrais savoir si les effets de Sporteus sont bonnes? Je ne veux pas prendre de proteines Whey etc.. donc le conseillez-vous svp ?

Merci.

Bonjour,

Sportéus est une boisson lactée riche en protéines de lait (20g / bouteille) qui vont aider à la construction musculaire et osseuse. Pendant un effort sportif, les muscles sont sollicités et peuvent souffrir. En leur apportant des protéines après l’effort, la boisson Sportéus va favoriser la synthèse protéique et aider à réparer les lésions musculaires.

Au sujet de la consommation de whey, Sportéus n’en contient pas mais a 33% de protéines rapides dont Prolacta™, une protéine rapide native du lait, de haute qualité nutritionnelle. Celle-ci est proche de la Whey, elle se différence par sa richesse en acides aminés essentiels comme la leucine.

Enfin, en terme d’effets ressentis, les gens qui consomment Sportéus déclarent la plupart du temps se sentir moins fatigués et avoir moins de douleurs musculaires.

A très vite,
Stéphane


Ewee, Conseils pratique sportive, 09/10/2015

Bonjour Stéphane,
depuis l'age de 40 ans je pratiquai l'escalade en falaise et haute montagne, de la musculation tout ça au niveau amateur, à 59 ans tout c'est arrêté pour des problèmes de santé, un cancer des gros problèmes au niveau des articulations des membres supérieur, aujourd'hui j'ai 69 ans et depuis le mois de juin j'ai repris le sport je pratique de la marche rapide sur route et chemin 3 à 4 fois par semaine à raison de 12 à 15 km par sortie, à mon niveau bien sur j'arrive à une moyenne de 7,4 km à l'heure, que me conseil tu pour améliore ma performance et pour une bonne récupération, merci.
Bien Cordialement.
Ewee

Bravo Ewee d’avoir pu reprendre l’activité physique ! c’est indéniable, le sport présente de réels bénéfices sur notre état de santé, qui plus est quand on sort d’ une maladie. Délicat de vous conseiller directement car votre cas est particulier, je vous invite à échanger avec votre médecin de famille ou avec un médecin du sport qui  sauront vous aider de façon adaptée. 


jobouba, Conseils pratique sportive, 24/09/2015

Bonjour Stéphane, je fais partie d'une assos de coureurs dans le Tarn; nous acceuillons toujours plus de monde au sein de notre association, la course à pied étant très en vogue; nous proposons à nos ahdérents des sorties autour de notre ville Saint-Sulpice et aussi des séances de fractionné le vendredi soir; nous ne sommes pas des entraineurs d'athlétisme évidement, on cherche sur internet des programmes pour varier un peu les plaisirs; le domaine sur lequel on "sèche" un peu c'est l'échauffement avant séance; on s'échauffe 15-20 min autour du stade, ensuite montée de genoux, talon-fesse, pas chassés lateraux...et que peux-t-on faire d'autre? On est pas des pros et nos adhérents sont demandeurs d'exercices. Aurais-tu quelques choses à me proposer??
merci

Bonjour,
J’imagine que vous devez prendre plaisir à l’occasion de ces sorties running en groupe. 
Un échauffement pour la course à pied doit être d’autant plus rigoureux que la séance est intense. Ainsi, une séance de footing très lent, de récupération, ne nécessite pas d’échauffement particulier. En revanche, le peu de stress musculaire qu’elle engendre et la vascularisation qu’elle apporte constitue une très belle occasion pour inclure après celle-ci une séance d’étirements, qui passe en revue tous les muscles du bas et du haut du corps. Vous trouverez facilement ces exercices dans des revues ou sur des sites dédiés au running. Deux principes à respecter: travail en posture et non par à-coups, maintien de cette posture sur au moins 45 secondes.
Pour ce qui concerne les séances plus intenses, l’objectif de l’échauffement est triple: préparer l’organisme sur le plan cardiovasculaire et respiratoire à l’effort qui va lui être demandé, préparer l’organisme sur le plan mécanique (muscles, tendons) et préparer celui-ci sur le plan mental et neurologique. 
Pour ce type de séance et pour atteindre l’ensemble de ces objectifs, on peut distinguer 4 phases:
- une première de footing lent, précédée éventuellement de légers étirements de ses propres zones de fragilité (mollets pour certains, ischio-jambiers pour d’autres…),
- une deuxième phase d’étirements, en allant un peu plus loin sur ses zones de fragilité et en ayant une approche assez exhaustive de l’ensemble des muscles concernés,
- une troisième phase de mise en tension active (étirements actifs). Cela correspond aux montées de genoux, talons aux fesses… auxquels vous pouvez ajouter quelques séries de jambes tendues pour tracter le sol avec une contribution forte des fessiers et des ischio-jambiers,
- une quatrième phase de quelques accélérations progressives de 100m  sur la pelouse par exemple, à un rythme qui va correspondre au rythme auquel vous allez pouvoir partir quelques minutes après sur votre séance,
En procédant ainsi, vous ne prendrez de cours ni votre système aérobie, ni votre système musculaire, tendineux et articulaire, ni votre commande nerveuse, et vous serez prêt psychologiquement à faire face à votre séance pour en tirer le meilleur.
Bonnes séances!

 

Sa biographie


Dix casquettes, une passion !
 

Cet homme-là semble avoir eu plusieurs vies. Coach en récupération pour Sportéus, Stéphane Diagana, champion du monde 400m haies 1997 jongle entre différentes casquettes. Avec un fil conducteur : sa passion du sport.

 

 

Stéphane Diagana, le champion d'hier...


Petit dernier d'une fratrie de trois garçons, né en 1969, Stéphane Diagana n'a déjà qu'une envie à 10 ans à peine : courir. Vite, il deviendra un grand -très grand- (1,86m) athlète, avec l'un des plus beaux palmarès de l'athlétisme français. Champion du monde du 400m haies en 1997 et toujours recordman d'Europe de la discipline, il décroche le graal mondial avec le relais 4X400m (2003) et remporte plusieurs médailles internationales.

«Autant de beaux moments individuels et collectifs d'une carrière que j'aime voir dans sa globalité.» Alors tant pis si le destin le prive d'un podium olympique (il termine 4e des JO de Barcelone en 1992) et que  le sort s'acharne avec trois blessures successives qui l'empêchent de s'aligner sur les Jeux d'Atlanta (1996), Sydney (2000) et Athènes (2004). «Aucun regret parce que je n'ai jamais rêvé d'être champion olympique. Je n'étais pas surdoué et j'ai beaucoup travaillé pour en arriver là.»

ET D'AUJOURD'HUI...

Les crampons raccrochés en 2004, Stéphane

Diagana renoue avec le sport loisir, «pour le plaisir
et avec la même envie qu'à 10 ans».
 

 En anonyme -ou presque-, il se fond dans les pelotons pour s'aligner sur les marathons (temps référence de 2h54), semi et autres 10km. «Avec la même quête  que les millions de personnes qui courent pour des
sensations de partage et de plaisir.»
 

 Et parce que le running ne lui suffit plus, Stéphane Diagana s'initie au triathlon (2h06 au triathlon de Paris) avec un challenge en tête «s'aligner un jour sur un IronMan.»

STÉPHANE DIAGANA  LE PROFESSIONNEL ENGAGÉ

Jamais sans ses baskets, Stéphane Diagana a  rarement laissé de côté son cartable. En 2004, il décroche un diplôme à l'Ecole Supérieure de Commerce de Paris qui vient compléter son DUT de biochimie agroalimentaire. Dès lors, il se lance dans différents projets avec la même passion et un même fil rouge : le sport. Premier président de la Ligue Nationale d'athlétisme en 2007, membre du comité des sportifs de l'Agence mondiale antidopage pendant 4 ans, il a aussi pris la tête d'une mission sur le développement du sport universitaire.

«La société a besoin de personnes qui s'engagent. J'ai eu envie de faire avancer les choses dans ces domaines qui me tiennent à cœur.» Depuis plusieurs années, Stéphane Diagana intervient également dans les entreprises.

STÉPHANE DIAGANA LE PORTE-PAROLE DU "SPORT-SANTÉ"

Engagé, l'ancien athlète s'est imposé comme le grand porte-parole du «sport-santé», «une nouvelle manière de voir le sport à la fois comme plaisir, moyen efficace de prévenir des maladies chroniques et même comme facteur thérapeutique.»
 

Aux côtés de son épouse, il est à la tête d'un immense projet, le «Campus Diagana Sport Santé» qui devrait ouvrir ses portes en 2017 dans la région niçoise et s'imposer comme un véritable laboratoire pour lier connaissances médicales et pratiques sportives. 

STÉPHANE DIAGANA LE COACH EN RECUPÉRATION SPORTÉUS DE LACTEL

Autant dire que son planning se veut digne d'un homme d'affaires ! Et que le produit Sportéus l'a séduit : « C'est le premier produit pour la phase de récupération qui met en avant l'intérêt des protéines au profil grand public. Une démocratisation du processus de récupération pour tous les gens qui ont des rythmes de vie bien remplis mais qui ont envie de bien faire les choses, côté pratique sportive et nutrition. »

 

Accédez au site officiel de Stéphane Diagana

X
Nos Produits

Profitez de vos bons de réduction Lactel* et de recettes gourmandes à base de produits laitiers sur www.enviedebienmanger.fr * Sous réserve de disponibilité

X